ALIKI CHRISTOFOROU




works       books         info











SEASCAPES (marées rouges)

en cours


EN | FR

La Méditerannée est la route migratoire la plus meurtrière au monde. Mais il n’y a pas uniquement le sang  qui fait rougir ses eaux. Les excès d’effluents urbains provoquent la prolifération d’algues, souvent appelées «marées rouges», car elles provoquent une décoloration de l’eau et la randent rouge. Des couches denses de phytoplanctons envahissent ainsi la surface de l’eau, bloquant la lumière du soleil et appauvrissant l’oxygène, créant des zones hypoxiques. Ces zones sont aussi souvent appelées zones mortes, car les faibles concentrations d’oxygène les transforment en zones de mortalité massive.

Seascapes (marées rouges) est une série de tirages photographiques à la gomme bichromatée de la mer Méditerranée dont les pigments ont été remplacés par du sang humain. Un lien se crée entre la matière des images et les histoires qu’elles donnent à voir et invitent à une actualisation du regard que l’on porte sur cet espace maritime meurtri.

Inspirée par la thèse d’Ala Tannir, cette série fait partie d’un travail au long cours qui propose un glissement de perception sur la Méditerranée en composant avec les différentes formes de violence qui la modifient fondamentalement. Ces violences s’inscrivent dans une perspective élargie de l’écologie qui abolit les distinctions entre l’humain et le non-humain et dans laquelle les champs sociaux et environnementaux sont considérés comme des assemblages complexes et inséparables.

-

Tirages à la gomme bibichromatée et sang
papier Hahnemühle 350gr
60X80 cm